Boite à outils

Rémunération, rétribution

Tiré des Observations grammaticales et terminologiques de Madeleine Sauvé, fiche no 12, novembre 1973, mise à jour en 2015

Discuter de rémunération et de rétribution amène naturellement sur la distinction entre les divers types de rémunération que sont les salaire, traitement, solde, cachet, honoraires, etc.

Rémunération et rétribution sont des termes généraux qui désignent une forme de salaire accordé en échange d’un travail ou d’un service. Les dictionnaires généraux font peu de distinction entre les deux termes, mais Termium Plus® et le Grand dictionnaire terminologique (GDT) observent que si la rémunération « implique une proportion rigoureuse entre le travail fourni et la somme versée », comme un salaire ou des honoraires pour services professionnels, la rétribution, en revanche, « implique un rapport plus arbitraire entre la somme versée et le travail », par exemple dans les cas de pourboire ou de prime. Sur la base de cette fragile distinction, on peut faire les regroupements ci-dessous.

Rémunération

Salaire (masculin) : terme le plus courant pour désigner la rémunération qu’un employeur s’est engagé à verser à un employé. S’il y a salaire, il y a normalement contrat, implicite ou explicite, déterminant le taux et la fréquence de la rémunération.

Paie ou paye (féminin) : rémunération fixe d’un employé. Si le salaire est une entité abstraite, soit un montant résultant d’une entente, la paye, elle, est concrète : c’est la somme d’argent versée. Notons que la « *paye de vacances » est plutôt une indemnité de vacances.

Appointements (masculin pluriel) : désigne la rémunération fixe et périodique d’un employé permanent. Selon le GDT, les personnes visées ici sont les « membres du personnel qui ne concourent pas directement à la production (par exemple les cadres) ».

Honoraires (masculin pluriel) : les services professionnels sont rémunérés en honoraires, dont les montants peuvent varier en fonction d’ententes entre les parties.

Commission (féminin) : rémunération variable versée à un intermédiaire dans une transaction, par exemple un vendeur.

Cachet (masculin) : rémunération de l’artiste.

Certains termes spécialisés sont moins courants : les fonctionnaires « importants » peuvent recevoir un traitement, les membres d’un conseil d’administration, des jetons de présence, les experts ou officiers ministériels, une vacation ou des émoluments (masculin pluriel). La solde des militaires et les gages (masculin pluriel) des domestiques sont plutôt, de nos jours, désignés par le mot salaire.


Rétribution

Pourboire (masculin) : rétribution versée par un client à un travailleur salarié, dont le montant peut varier en fonction de l’appréciation de la qualité du service reçu.

Prime (féminin) : montant versé à un employé en sus du salaire. Notons que les expressions « *prime de départ, *prime de séparation » (severance pay) devraient plutôt se dire indemnité de départ.

Indemnité (féminin) : somme versée par l’employeur en compensation d’un congé ou au moment où l’employé quitte son emploi. Le GDT précise que la prime est une forme de récompense, alors que l’indemnité est plutôt un dédommagement.

Gratification (féminin) : autre type de rétribution variable, versée en sus du salaire, associée à un moment précis de l’année ou à un évènement marquant pour l’entreprise. Le mot bonus, souvent employé dans ce contexte, est considéré comme un anglicisme par certains (Multidictionnaire de la langue française, GDT), pour qui il désigne plutôt un rabais accordé sur une prime d’assurance.


Conclusion

On retiendra que, s’il s’agit de désigner un montant fixe, établi par une forme de contrat et versé périodiquement par un employeur, le mot salaire, terme générique, est généralement approprié. La paie ou paye désigne l’argent concrètement remis à l’employé.

La commission et les honoraires, si leur montant peut aussi être convenu par contrat, n’ont pas le caractère régulier du salaire.

Quant aux pourboires, primes, indemnités et gratifications, ce sont des montants versés en sus d’un salaire.


Bibliographie

BUREAU DE LA TRADUCTION, Termium Plus®. La banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada, [En ligne]

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Grand dictionnaire terminologique, [En ligne]

VILLERS, Marie-Éva de (2015). Multidictionnaire de la langue française, 6e éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1855 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.