Boite à outils

Vote, suffrage, voix, scrutin

Tiré des Observations grammaticales et terminologiques de Madeleine Sauvé, fiche no 16, avril 1974, mise à jour en 2015

 

Voici quatre termes dont les sens se rejoignent, mais qui, dans certains contextes, ne peuvent être employés l’un pour l’autre : le suffrage s’exprime par un vote tenu à l’occasion d’un scrutin – à moins que ce ne soit à main levée – opération au terme de laquelle la personne ayant obtenu le plus grand nombre de voix est déclarée élue. On peut accorder son suffrage ou sa voix à un candidat, et le jour du scrutin est aussi le jour du vote. Voyons tout cela en détail.

Vote

Du latin votum, qui a donné « vœu » en français, vote a été utilisé en anglais dès le 16e siècle dans le sens moderne d’une « opinion exprimée par un corps politique ». À l’époque de la Révolution, au 18e siècle,  le français l’a adopté à son tour dans ce sens.

Le vote est l’expression d’un jugement ou d’une opinion sur une question donnée. Les membres d’assemblées délibérantes sont régulièrement amenés à exercer le vote, soit pour élire quelqu’un, soit pour prendre une décision.


Aux dernières élections, le vote des jeunes a nettement été en faveur des tiers partis.


Le mot peut aussi désigner l’opération par laquelle on sollicite l’opinion des personnes ayant le droit de s’exprimer.


Chaque proposition doit être soumise à un vote.
Les retardataires n’ont pas pu prendre part au vote.


Locutions avec le mot vote : vote secret, à main levée, électronique, consultatif, délibératif

Le mot vote s’emploie dans plusieurs expressions désignant la façon dont s’effectue l’opération, comme dans un vote secret, vote à main levée, vote électronique, ou à son objectif : un vote consultatif ou délibératif, etc.


La procédure de nomination d’un doyen ou d’une doyenne prévoit la tenue d’un vote consultatif permettant à tous les membres de la faculté d’exprimer leur avis au comité de nomination. La décision finale sera prise au terme d’un vote délibératif au sein de l’instance désignée, soit le Conseil de l’Université, qui aura pris connaissance de la recommandation du comité.


Syntaxe
Notons que le complément du verbe voter se construit avec une préposition quand il s’agit de personnes : on peut voter une motion ou un projet de loi, mais on vote pour ou contre quelqu’un.


Anglicismes
*Donner son vote à Untel ou à Unetelle : voter pour Untel ou Unetelle
*Faire sortir le vote : inciter à voter, convaincre les électeurs d’aller voter, stimuler la participation, etc.
*Mettre une question au vote : mettre aux voix
*Prendre un vote : tenir un vote, voter


Suffrage

Le mot suffrage vient du latin suffragium, qui désignait le tesson avec lequel on votait, de frangere, « briser ».

Selon le Multidictionnaire de la langue française, le suffrage est simplement un « avis donné par un vote » :


Le petit nombre de suffrages exprimé par les moins de trente ans trahit leur désintérêt pour la question.


Selon d’autres références, le suffrage est un vote favorable, un appui : c’est « l’acte par lequel on déclare sa volonté, son opinion (favorable), dans un choix, une délibération, une désignation (Petit Robert de la langue française) ». De même, dans le Grand dictionnaire terminologique, on trouve aussi, pour suffrage, « vote par lequel un électeur se déclare en faveur d’un candidat » et « appui donné à quelqu’un dans une assemblée, au cours d’une délibération ». Termium plus®, en outre, précise qu’on dit suffrage « lorsqu’il s’agit de voter en faveur d’une personne ou d’une chose parmi d’autres. »


On donne son vote à celui qui est chargé de recueillir les bulletins; on donne son suffrage au candidat pour lequel on vote.

Dans une élection, le nombre de votes peut donc être supérieur à celui des suffrages exprimés, car les bulletins blancs ou nuls sont des votes, mais ne sont pas des suffrages.

Suffrage réfère aussi au système électoral lui-même : les élections se décident au suffrage universel, l’électorat n’étant pas restreint par des conditions de fortune, de capacité ou d’hérédité.


Voix

Selon le Grand dictionnaire terminologique, voix désigne notamment une « manifestation de l’opinion sous la forme d’une unité qui compte pour ou contre pour former la majorité. » Contrairement au vote, la voix ne peut donc pas être un bulletin nul. Le Guide de procédure des assemblées délibérantes distingue ainsi :


Le consentement (ou le rejet) constaté à la suite du décompte des voix […] se traduit par l’indication du nombre de voix favorables à la proposition, du nombre de voix contre ainsi que du nombre d’abstentions (p. 64).


Dans un contexte où il est question d’un ensemble de votes favorables, voix et suffrages sont synonymes :


La proposition a été adoptée à la majorité des voix (des suffrages).


Scrutin

Le scrutin est un mode de votation qui s’exprime au moyen de bulletins de vote déposés dans une urne d’où ils sont ensuite retirés pour être comptés. Le scrutin est d’ordinaire un vote secret, contrairement au vote à main levée. Selon le Grand dictionnaire terminologique, toutefois, il peut être public, « quand le choix du votant est connu ».


Il existe différents modes de scrutin : le scrutin uninominal à un tour est celui qui prévaut en Grande-Bretagne et au Canada, alors que la France a plutôt adopté le scrutin uninominal à deux tours.


Le terme scrutin désigne aussi l’ensemble de l’opération électorale « comprenant généralement le dépôt des bulletins de vote, leur dépouillement et la proclamation des résultats (Grand dictionnaire terminologique). »


Le jour du scrutin, les bureaux de vote sont ouverts de 10 h à 21 h 30.
Le scrutin a été dépouillé en présence de représentants de chacun des partis.


En résumé

 

Vote

Suffrage

Voix

Scrutin

Expression d’un jugement

Oui

Oui

Oui

 

Opération

Oui

 

 

Oui

Opinion favorable

 

Oui

 

 

Pour ou contre

Oui

 

Oui

 

Annulation ou abstention

Oui

 

 

 

Choix entre plusieurs options

Oui

Oui

 

 

Système électoral

 

Oui

 

 

 


Bibliographie

BUREAU DE LA TRADUCTION, Termium Plus®. La banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada, [En ligne]

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, Grand dictionnaire terminologique, [En ligne]

Le petit Robert de la langue française 2016, version 4.2, [En ligne, par abonnement], Paris, Dictionnaires Le Robert, 2015

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL, SECRÉTARIAT GÉNÉRAL (2001). Guide de procédure des assemblées délibérantes, 4e éd., [En ligne]

VILLERS, Marie-Éva de (2015). Multidictionnaire de la langue française, 6éd., Montréal, Québec/Amérique, xxvi-1855 p.

Index des capsules

© Centre de communication écrite. Communiquez avec nous.